Illustration

Une cartographie complète des mines congolaises

News Actualité  République Démocratique du Congo
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le groupe de recherche indépendant belge International Peace Information Service (IPIS) a effectué la cartographie de quelque 800 mines dans l'est du Congo. La carte d'IPIS donne pour chaque mine sa position géographique mais également son type: or, coltan, wolframite (tungstène), cassitérite (étain) ou diamant, indique samedi le groupe.

© reuters.

La carte fournit également des informations quant au nombre de travailleurs et à l'éventuelle militarisation du site. Selon l'étude, il ressort que plus de la moitié des sites miniers visités dans l'est du Congo sont contrôlés par un groupe armé ou par l'armée congolaise, et parfois de manière illégale. En outre, les données montrent une importante exportation non enregistrée d'or, explique Filip Reyniers, directeur de l'IPIS.

"La carte web est révolutionnaire car jamais une étude systématique de cette envergure n'avait été entreprise dans ces endroits difficiles d'accès de l'est du Congo", souligne-t-il encore. Les données ont été recueillies en 2013 par neuf équipes régionales dans le Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, la Province Orientale et le Nord Katanga"

L'étude est co-financée par le ministère belge des Affaires étrangères et PROMINES, un fonds de la Banque mondiale. Le projet se poursuivra jusqu'en mars 2014. Filip Reyniers estime que les données de quelque 1.500 mines devraient alors être disponibles. 

L'étude sera présentée de manière officielle le 13 novembre à Kigali.

Belga

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami