Illustration

Cameroun: Un Forum contre le chômage des jeunes à Douala

Études Annonces Communiqués  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Le Gicam et l’Université de Douala ensembles pour mieux agir contre le chômage des diplômés de l’enseignement supérieur. 

Le GICAM et l’Université de Douala sont en croisade contre le chômage des jeunes. Ils expérimentent les 30 et 31 octobre 2013 un antidote au chômage des diplômés, à travers le Forum Université- Entreprise, dont l’objet consiste à mieux insérer les nouveaux diplômés universitaires dans le marché de l’emploi. Ce programme, d’après le président du Gicam, est « une manière de donner un contenu solide et durable au processus enclenché en 2010 par la charte de partenariat Université- Entreprise ». Et le chef des patrons camerounais d’ajouter : la tenue annuelle de l’Université du GICAM est venue consolider cette symbiose, en faisant naître une véritable dynamique entre le monde entrepreneurial et le milieu universitaire. Le forum Université-Entreprise se situe ainsi résolument dans cette nouvelle dynamique. La naissance du projet part du fait que le Cameroun connait une augmentation préoccupante du chômage des diplômés de l’enseignement supérieur, alors qu’au milieu des années quatre-vingts, ceux-ci étaient massivement recrutés dans la fonction publique, parce que l’État était alors considéré comme le moteur du développement économique et social. La mondialisation et la globalisation des économies ont changé la donne. Le libéralisme économique, qui est consubstantiel à cette réalité, a poussé l’État à se désengager des secteurs économiques et sociaux, au profit d’autres acteurs que sont le secteur privé et les organisations de la société civile, justifie le comité d’organisation du Forum Université- Entreprise.

© thermometre.centerblog.net 

La rencontre entre les chefs d’entreprises du secteur privé et les étudiants veut contribuer de façon concrète à l’émergence du Cameroun en 2035. Notre crédo au GICAM est de mobiliser tous les acteurs autour de l’accélération de la croissance. Cette croissance doit être forte, durable et inclusive pour générer des emplois de qualité, résorber le déficit social et engager une amélioration irréversible des conditions de vie de nos populations, renchérit André Fotso, le 8 octobre au cours d’un point de presse présentant l’évènement à l’immeuble siège de l’institution dont il a la forte charge. Le tissu économique camerounais est caractérisé par une prépondérance de petites et moyennes entreprises (PME) dont la plupart sont réfugiées dans l’informel, secteur dont le caractère erratique des performances ne peut soutenir les ambitieux objectifs du GICAM. En effet, le forum sera une occasion pour les diplômés des écoles camerounaises de prendre acte des réalités et des attentes des entreprises. Il sera également question de mettre en place une meilleure interrelation entre l’Université et l’Entreprise. Dieudonné Oyono, le Recteur de l’Université de Douala s’est dit prêt à intégrer des disciplines qui répondent aux besoins des entreprises dans l’enseignement supérieur afin de faciliter l’insertion des nouveaux diplômés dans le monde professionnel

Par Didier Ndengue, Intégration - 24/10/2013


Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami

Annonces contextuelles