Illustration

2e pont sur le Wouri: Belinga Eboutou stoppe Paul Biya

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Belinga-Eboutou

Depuis quelques jours le très puissant Directeur du cabinet Civil est absent du pays. Des sources lui attribueraient un malaise qui l’a vu être transporté illico presto du côté de la Suisse où il séjournerait actuellement pour des besoins médicaux.Du coup ! C’est le déplacement du Chef de l’Etat qui vient de prendre un coup.Cette thèse véridique se base sur un recensement « forcé » du personnel du cabinet civil qui s’est vu être rappelé d’urgence, car pour des uns étant en congé, la semaine dernière pour préparer un imminent déplacement du « Nnom Nguii ». Hélas ! L’évacuation de Belinga Eboutou va brouiller toutes les cartes.

Elément essentiel dans l’organisation de cet évènement qu’il pilote depuis des mois, le Chef de l’Etat ne voudrait pas comme avec le cinquantenaire de la réunification se déplacer sans l’artificier en chef de la manifestation.

Désormais pas question de donner une chance à son adjoint Joseph Le qui s’est illustré, selon un rapport du Consupe, jusqu’ici à des malversations, du mercantilisme, etc. au sein de la Sopecam dont il est le Pca. Par cela, le Chef de l’Etat sous-entendrait que des audiences pourraient lui être imposées suite à des magouilles où des « dessous de table » ne manqueraient. Ayant cheminé pendant des années au côté du Chef de l’Etat, Belinga Eboutou ne peut qu’être l’homme providentiel et son évacuation inquièterait le sérail.

A travers cette inauguration, le Chef de l’Etat veut faire du charme à cet électorat qui vomi sur le terrain ses « envoyés » qui brandissent des promesses difficilement réalisables. A Douala, des batailles entre touts les parties en lice portent à croire que forcement le RDPC pour « gouverner » dans beaucoup de mairie ne pourrait se départir des proportionnelles. Une cohabitation forcée qui verra les longs mensonges du parti des flammes être bloqués à chaque fois qu’ils seront dégotés au sein des conseils municipaux.

En attendant le retour de « l’enfant prodigue », situation stable au palais en ce qui concerne un quelconque déplacement du Chef de l’Etat.

Yannick Ebosse

camerbe, Sep 24th, 2013

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami