Illustration

Cameroun: La CNPS veut dégraisser - Elle lance un plan de départs volontaires sur une période de cinq ans

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Ce n’est pas une rumeur. L’information est officielle. La CNPS veut maîtriser ses effectifs. Simon Meyenga, chef de service de la communication à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) a confirmé vendredi dernier une information qui circule depuis quelques jours. Ce plan a été baptisé « Opération Abeng ». Pourquoi ce nom ? Le « Celcom » de la CNPS laisse entendre qu’« Abeng » est un nom « beti » qui veut dire beauté. C’est parce que les conditions de départ proposées par la CNPS sont très alléchantes que ce nom a été choisi. Un cadre qui totalise un certain nombre d’années de service peut partir avec 30 à 40 millions en plus de sa pension retraite », explique-t-il. Ce plan est inscrit dans le plan stratégique 2013-2017, validé par le Conseil d’administration de l’entreprise. 

« La CNPS veut se moderniser et s’arrimer aux standards internationaux qui préconisent que 15% du budget des organismes de gestion de la sécurité sociale soit consacré aux charges de fonctionnement. En ce moment, 43% de notre budget est réservé au fonctionnement. Il est donc question de réduire les charges du personnel. La CNPS ne pousse pas ses employés dehors. Il est possible que quelques responsables profitent de cela pour régler des comptes à certains de leurs collaborateurs. Là, la direction générale veille. Ce sont des départs volontaires qui s’étalent sur une période de cinq ans. Il est prévu 250 départs par an », explique Simon Meyenga. La CNPS a lancé l’opération par la phase de sensibilisation qui s’étend du 1er novembre dernier au 30 janvier 2014. L’organisme emploie 3400 personnes. 

A l’intérieur de la structure, cette campagne est accueillie avec réserve. Selon des indiscrétions, les syndicats des employés feront savoir leurs positions dans les prochains jours.

04 NOV. 2013
© Brice MBEZE | Cameroon Tribune

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami