Illustration

Insuffisance rénale: 11 malades meurent au CHU – A cause du dysfonctionnement intervenu au centre d’hémodialyse

News Actualité  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Insuffisance rénale: 11 malades meurent au CHU – A cause du dysfonctionnement intervenu au centre d’hémodialyse. 

hemodialyse-2

Nul doute que le centre d’hémodialyse du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yaoundé est à nouveau fonctionnel. C’est en tout cas le constat qui peut se faire ce mardi 10 septembre 2013, au sein de cet hôpital, même si l’accès à la salle d’hémodialyse s’avère difficile. Des sources aux seins de l’hôpital peuvent néanmoins affirmer que le centre est effectivement opérationnel depuis vendredi dernier. « Nous avons reçu les livraisons vendredi, et nous avons contacté nos malades pour qu’ils viennent se faire soigner », affirment-on. Les malades de ce centre bénéficiant desdits soins les mardis et vendredis, c’est un jour idéal pour s’enquérir de leur situation. 

Malheureusement, à l’exemple du responsable du service d’hémodialyse de cette structure hospitalière, ils sont tout aussi fermés. Le cas de ce malade qui a répondu de manière fort dédaigneuse : « vos bonnes intentions s’avèrent parfois être mauvaises pour nous. Un article sur ce qui se passe ici, et les politiques en font une récupération, qui pour que le centre soit moins financé, qui pour montrer à tort qu’il est sensible à la situation difficile qu’on traverse. Mais au final, c’est nous qui souffrons lorsqu’il y a rupture ou dysfonctionnement». Difficile également de rencontrer le responsable du centre qui, selon son entourage, est « plus qu’en colère après ce qu’on vient de traverser. Il serait juste de le laisser souffler un peu. En tout cas, il ne recevra personne, il l’a d’ailleurs dit devant le ministre de la Santé publique au cours de sa visite ici la semaine dernière». 

Désastre 

Notre source explique que le responsable du centre d’hémodialyse s’offusque de ce que les politiques se sont mêlés de la gestion technique dudit centre, alors qu’ils ne sont pas confrontés à la réalité du terrain. Chacun s’en sert pour les besoins de sa campagne ou autre chose, au détriment du malade qui écope des retombées négatives au final. Cette dernière, qui n’a pas voulu en dire plus, à néanmoins affirmé qu’à l’issue de cette situation, le Chu a perdu 11 malades. Situation qui dépite davantage le responsable du centre. Mais, poursuit ce proche du service, «il faut dire que c’est à cause de la période transitoire et le fait qu’ils sont allés vers d’autres hôpitaux, mais sur le tard, qu’ils ont certainement perdu leur vie ». Pour l’heure, les malades réguliers y sont désormais pris en charge, depuis la remise en marche du centre. 

Florette MANEDONG

 Le Messager, Sep 11th, 2013

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami