Illustration

28e Conseil d'administration de l'Université de Dschang

News Sur les Campus  Dschang, Ouest, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Des orientations majeures pour la rentrée 2013/2014

Dschang – UDs/SIC – 02/12/2013. L’an deux mille treize et le quinze novembre, s’est tenue dans la salle des Actes du Rectorat, la vingt-huitième session ordinaire du Conseil d’Administration de  l’Université de Dschang, sous la présidence de M. Nkwain Francis, Président dudit conseil. Le Recteur, Pr. Anaclet Fomethe, rapportait les travaux.

L’ordre du jour portait sur les points suivants :

  1. Mot du Président du Conseil d’Administration ;
  2. Adoption de l’ordre du jour ;
  3. Adoption du procès-verbal de la XXVIIe session du Conseil d’Administration du 28 février 2013 ;
  4. Etat d’exécution des résolutions et recommandations du Conseil d’Administration du 28 février 2013 ;
  5. Adoption des résolutions et recommandations du Conseil d’Université du 14 novembre 2013 ;
  6. Examen du budget additionnel 2013 ;
  7. Examen des comptes du budget de l’exercice 2012

- Compte administratif

- Compte de gestion ;

Les travaux du Conseil ont commencé à 11h49 min et se sont achevés à 16h 11 min. Au terme de cette session, les principales mesures adoptées se déclinent ainsi qu’il suit.

I. Au plan académique

Le Conseil a essentiellement planché sur les programmes de formation et le fonctionnement des laboratoires. En ce qui concerne les programmes, les nouveaux Licences et Masters suivants ont été validés pour application dès cette année académique 2013/2014. Il s’agit de :

Faculté d’Agronomie et des Sciences Agricoles : Master professionnel sur la Gestion des déchets radioactifs et miniers du CRESA Forêt-Bois (antenne de Yaoundé-Nkolbisson) ; Master recherche en Agroforesterie et optimisation des services écosystémiques des espaces naturels et cultivés du bassin du Congo ; Master recherche en Génie agricole, option Energie et machinisme agricole.

Faculté des Lettres et Sciences Humaines : Licence et Master professionnels en Géographie, cartographie, télédétection et système d’information géographique ; Master professionnel en Changement climatique, biodiversité et économie verte ; Master recherche en Dynamique des espaces tropicaux et développement ; Licence professionnelle en Langues et Cultures camerounaises ; Master recherche en Afrique et mondialisation.

Faculté des Sciences Juridiques et Politiques : Master professionnel en Droit et pratique des contentieux administratifs, financiers et douaniers ; Licence et Master professionnels en Ingénierie juridique des collectivités locales au Cameroun ; Licence et Master professionnels en Ingénierie juridique de l’entreprise et arbitrage.

Institut des Beaux-Arts de Foumban : Master professionnel en Arts du spectacle et cinématographie ; Master professionnel en Architecture et art de l’ingénieur.

S’agissant des laboratoires, le Conseil a instruit le chef de la Division de la recherche de soumettre à la fin de chaque semestre un rapport sur les travaux de recherche entrepris dans chaque laboratoire en faisant ressortir la contribution de chacun des enseignants membres.

II. Au plan budgétaire et financier

A la faveur d’une dotation spéciale directe du ministère de l’Enseignement supérieur à la filière des Métiers du bois, de l’eau et de l’environnement de l’antenne d’Ebolowa intervenue après la session budgétaire, le Conseil a voté un budget additionnel de l’Université de Dschang pour l’exercice 2013 arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 229 millions de Fcfa répartis ainsi qu’il suit : budget de fonctionnement : 115 millions de Fcfa ; budget d’investissement : 114 millions de Fcfa.

Les comptes administratif et de gestion de l’exercice budgétaire 2012 ont été examinés et adoptés et quitus en a été donné au Recteur en tant qu’ordonnateur principal. Sur un budget initial de 6 824 541 361 Fcfa, le compte administratif au 31 décembre 2012 a été arrêté en recettes à la somme de 5 683 945 779 Fcfa, soit un taux de réalisation de 83%, et en dépenses à la somme de 4 860 404 490 Fcfa, soit un taux de réalisation de 71%. Quant au compte de gestion, il a été arrêté en recettes à la somme de 5 421 544 418 Fcfa, soit un taux de réalisation de 79,44%, et en dépenses à la somme de 4 860 404 490 Fcfa dont 3 597 385 921 Fcfa de dépenses effectivement payées et 1 263 018 569 Fcfa de restes à payer, soit un taux de réalisation globale de 71,22%.-

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami