Illustration

PU-AMI recherche 02 Chefs Moniteurs(trices) Sécurité Alimentaire

Recrutement Offres d'emplois  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

OFFRE D'EMPLOI

Dans le cadre de ses activités humanitaires,

l'association française Première Urgence - Aide Médicale Internationale recherche :

DEUX (02) CHEF MONITEURS(TRICES) SECURITE ALIMENTAIRE

Contexte

Première Urgence – Aide Médicale Internationale (PU-AMI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. Elle a pour objectif de répondre à l'ensemble des besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d'effondrement économique. PU-AMI est présente dans 19 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et les Caraïbes, et intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d'infrastructures, l'eau et l'assainissement et la relance économique.

PU-AMI est présente au Cameroun depuis 2008 et vient-en aide aux réfugiés centrafricains, aux réfugiés nigérians et aux populations vulnérables camerounaises, par le biais de projets d'amélioration de l'accès à l'eau, à l'hygiène et l'assainissement, et de projets de sécurité alimentaire, dans les Régions de l'Est, de l'Adamaoua, du Nord et de l'Extrême Nord avec des financements UNHCR, ECHO, GIZ et DFID.

Objectif global :

Depuis le début de la crise centrafricaine actuelle début 2012, plusieurs milliers de réfugiés ont fui la RCA pour demander l'asile au Cameroun, s'ajoutant aux 99 000 réfugiés centrafricains arrivés sur le territoire camerounais lors d'une précédente vague de mouvement en 2008 (statistiques HCR, Mars 2015). On compte aujourd'hui environ 250 569 réfugiés sur le sol camerounais installés dans les régions de l'est et de l'Adamaoua. Les conditions de vie actuelle des réfugiés restent préoccupantes car les réfugiés arrivés depuis 2014 dépendent encore complètement de l'assistance humanitaire suite à la perte leurs cheptels de bétails qui constituaient leurs principales sources d'alimentation et de subsistance.

Les besoins en assistance et en protection de ces réfugiés sont importants. Leur arrivée massive au Cameroun génère une pression importante sur les ressources naturelles et sur l'accès aux activités économiques ainsi que des conflits entre populations hôtes et réfugiées.

La relance économique est un des besoins le plus fondamental en vue d'une pérennisation des actions menée envers les réfugiés et un désengagement de l'action humanitaire.

PU-AMI propose de répondre, dans les régions de l'Est et de l'Adamaoua, aux besoins suivants :

  • Faciliter l'accès aux terres en quantité et qualité suffisante pour pratiquer des activités agro-pastorales
  • Rendre accessibles des intrants agro-pastoraux aux personnes les plus vulnérables
  • Accompagner les bénéficiaires dans le développement des activités génératrices de revenus
  • Pourvoir des logements respectant les standards minimums de décence et de protection contre les intempéries.

Sous la responsabilité directe de l'Assistant Responsable Technique (ART) Sécurité Alimentaire, le chef moniteur Sécurité alimentaire:

  • Participe à la mise en œuvre et supervise les activités Agro-Pastorales
  • Participe à la mise en œuvre et supervise les Activités Génératrices de Revenus ( AGR)
  • Participe à la formation des bénéficiaires en techniques agricoles, d'élevage et gestion d'activités génératrice des revenus
  • Encadre les Moniteurs agro-pastoraux et AGR

Responsabilités et champs d'actions :

  • REALISATION DES ACTIVITES PREVUES DANS LE CADRE DU PROJET
  • SUPERVISION DE L'EQUIPE DE MONITEURS GESTION DES RESSOURCES
  • SUIVI, EVALUATION ET RAPPORTAGE DES ACTIVITES MISES EN ŒUVRE :
  • SUIVI, EVALUATION ET RAPPORTAGE DES ACTIVITES MISES EN ŒUVRE :
  • PROCEDURES PU-AMI

Objectifs spécifiques et activités associées

1. Réalisation des activités prévues dans le cadre du projet

  • Il/Elle contribue à la création et mise à jour des outils d'évaluation pour le projet
  • Il/Elle forme les moniteurs SECAL et enquêteurs à l'utilisation des formulaires d'enquête et l'encodage des données et participe à l'enquête de vulnérabilité économique en début et fin de projet
  • En lien avec le Responsable Technique Sécurité Alimentaire (RT SECAL), l'Assistant Responsable Technique Sécurité Alimentaire (ART SECAL), les leaders communautaires ainsi que les autorités politico administratives locales, définit et valide les critères de sélection des différents bénéficiaires du projet
  • Il/Elle contribue à l'élaboration de la stratégie de sensibilisation et d'information des populations bénéficiaires concernant la mise en œuvre du projet.
  • Il/elle contribue à l'élaboration du matériel pédagogique pour la sensibilisation, la formation et l'accompagnement technique des bénéficiaires ;
  • Il/Elle participe au plaidoyer pour faciliter l'accès aux terres par les bénéficiaires, anime les cadres de concertation pour l'attribution des terres
  • Il/Elle participe à la sélection et la formation des relais communautaires en charge des parcelles de démonstration
  • Il/Elle établit une relation de confiance avec chacun des bénéficiaires ;
  • Il/Elle participe à la préparation et à la distribution du matériel et intrants agro-pastoraux
  • Il/Elle assure l'accompagnement et la formation aux techniques culturales améliorées, à l'élevage et AGR des bénéficiaires.
  • En lien avec l'ART et le RT SECAL, il ou elle travail pour identifier les filières économiques porteuses pour les activités génératrices de revenus
  • A travers des formations et un suivi de proximité, il/elle appuiera les bénéficiaires des AGR pour les activités de transformation de produits agricoles, de petits commerces et de création de briqueteries.
  • A travers des formations et un suivi de proximité, il/elle appuiera les bénéficiaires de l'élevage
  • Il/Elle dynamise les communautés pour permettre aux populations de retrouver confiance en leurs propres capacités à résoudre leurs problèmes de façon collective.
  • Il/Elle travaille en étroite collaboration avec les autorités locales concernées par le projet, les accompagne dans le processus de prise de décision et établit une relation de confiance avec chacun des bénéficiaires.

2. Supervision de l'équipe de moniteurs gestion des ressources

  • Il/Elle est responsable direct(e) de l'équipe de moniteurs SECAL
  • En collaboration avec le RT et l'ART, il/elle définit le plan d'action des moniteurs et supervise leurs activités.
  • Il/Elle identifie les besoins en renforcement des capacités de son équipe et met en place des formations, si nécessaire.
  • Il/Elle veille, sous la supervision de son supérieur hiérarchique aux suivis des absences dans l'équipe (congés, arrêts maladie, présence hebdomadaire).
  • Il/Elle s'assure sous la supervision de son supérieur hiérarchique que les informations liées aux ressources humaines sont clairement diffusées.
  • Il/Elle s'assure avec le service logistique que la sécurité de ses équipes est assurée (moyens de locomotion, moyens de communication, etc).
  • Il/Elle contribue à faire respecter le règlement intérieur de PU-AMI auprès de cette équipe.
  • Sous la supervision de son supérieur hiérarchique, il/elle transmet, explique et fait respecter à son équipe l'ensemble des procédures PU-AMI et des décisions administratives.
  • Il/Elle identifie les besoins en formation de son équipe et complète la formation de cette équipe si nécessaire.

3. Suivi, évaluation et rapportage des activités mises en œuvre :

  • Il/Elle participe aux enquêtes (participation à l'élaboration des outils, réalisation de questionnaires de sélection auprès des futurs bénéficiaires, enquêtes de démarrage, de suivi et d'impact, formation des enquêteurs, supervision de la saisie de données et cohérence des bases de données) ;
  • Il/Elle assure le respect du planning des activités par les équipes de mise en œuvre des activités et informe son supérieur hiérarchique en cas de retard dans le planning et propose des solutions
  • Il/Elle collecte de manière méticuleuse et consciencieuse les données terrain permettant de mesurer les indicateurs et d'analyser la situation des bénéficiaires.
  • Il/Elle organise un classement efficace et systématique des différents documents et données essentiels au bon déroulement des activités, notamment les données terrain, les documents officiels, contractuels et/ou exigés par les partenaires de PU-AMI
  • Il/Elle identifie les obstacles et les difficultés connues pour la bonne marche des activités et les réfère au responsable hiérarchique ;
  • Il/Elle rédige des rapports hebdomadaires en collaboration avec son supérieur hiérarchique et ses supervisés ;
  • Il/Elle évalue régulièrement les réalisations du projet et propose des améliorations ;
  • Il/Elle participe à l'élaboration de futurs projets, notamment en faisant remonter les informations relatives à l'analyse des besoins des bénéficiaires ;
  • Il/Elle s'assure de la bonne implication des autorités compétentes dans la réalisation des programmes de PU-AMI.

4. Procédures PU-AMI

  • Il/Elle veille à respecter les procédures internes et celles des bailleurs.
  • Sous la responsabilité du gestionnaire de site, il/elle participe à l'élaboration des plannings mensuels et hebdomadaires (objectifs, moyens de déplacement, matériel…).
  • Il/Elle veille au bon déroulement de ces plannings et apporte les correctifs nécessaires à leur réalisation, tout en informant son responsable hiérarchique.
  • Il/Elle respecte l'ensemble des procédures logistiques et administratives mises en place sur la mission.
  • Il/Elle respecte les règles de sécurité appliquées au sein de PU-AMI. Il/Elle transmet obligatoirement à sa hiérarchie toute information en sa possession relative à la sécurité dans la zone d'intervention de PU-AMI, ou pouvant avoir des conséquences sur cette même zone.

La liste des tâches décrites ci-dessus constitue le cadre général de vos fonctions.

Profil recherché:

  • Etre titulaire d'un Bac+2 (Agronomie, Elevage) avec des connaissances en gestion de petites et moyennes entreprises, Bac+ 3 ; Ingénieur Agronome apprécié.

Expérience requise :

  • Justifier d'au moins un (01) an d'expérience en gestion de projet ou programme et deux (02) ans d'expérience à un poste technique en relation avec le domaine
  • Une expérience dans l'humanitaire (ONG) serait un atout

Connaissances et compétences obligatoires :

  • Techniques d'animation
  • Gestion de projet
  • Reporting
  • Compétences organisationnelles
  • Gestion d'équipe
  • Pack Office
  • Français
  • Fufuldé

Connaissances et compétences appréciées:

  • Connaissances des problématiques liées à la gestion de ressources
  • Anglais, Gbaya, Sango
  • Permis A et Pratique de la moto

Caractéristiques personnelles requises :

  • Honnêteté, transparence, impartialité et intégrité
  • Professionnalisme / sens des responsabilités
  • Sens de l'écoute, maîtrise de soi, profond respect de l'autre, empathie et altruisme
  • Clarté du propos, prise de parole dynamique
  • Esprit d'équipe, capacité de déléguer
  • Diplomatie / Souplesse / Adaptabilité
  • Ponctualité
  • Goût pour le travail de terrain
  • Dynamisme / Réactivité / Capacité à rester en éveil
  • Débrouillardise
  • Bonne présentation
  • Aisance relationnelle

Conditions

  • Poste basé à dans les régions de l'Est et de l'Adamaoua.
  • Contrat à Durée Déterminée.
  • Salaire défini selon la grille salariale P.U.-A.M.I.
  • Entrée en poste au plus tard le 20 AVRIL 2016.

LE (LA) CANDIDAT(E) DOIT DÉPOSER SON DOSSIER (LETTRE MOTIVATION, CV), AUX LOCAUX DE PREMIÈRE URGENCE - AIDE MÉDICALE INTERNATIONALE À YAOUNDE, NGAOUNDERE, BATOURI, MAROUA ou ENVOYER PAR MAIL

puami.cmr.recrutement@gmail.com

LES DOSSIERS FOURNIS NE SERONT PAS RESTITUÉS AUX CANDIDATS.

  1. LE/ LA CANDIDAT(E) DOIT PRECISER EXPLICITEMENT LE POSTE POUR LE QUEL IL POSTULE.
  2. DATE LIMITE DE DÉPOT DES DOSSIERS : LE DIMANCHE 17 AVRIL 2016
  3. SEULS LES CANDIDATS PRESELECTIONNES SERONT CONTACTES PERSONNELLEMENT.
  4. LES ORIGINAUX DES DIPLOMES, CERTIFICAT DE TRAVAIL, RECOMMANDATIONS DEVRONT ETRE APPORTES PAR LES CANDIDATS CONVOQUES POUR LES TESTS ET ENTRETIENS.

Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami