Illustration

Cameroun: Le Port en eau profonde de Limbe se précise

News Actualité  Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Ce n’est certes pas demain qu’on verra les premiers ouvriers sur le site du port en eau profonde de Limbe, mais ce projet a connu une avancée vendredi dernier à Yaoundé. En effet, l’Etat camerounais a signé un protocole d’accord avec la Limbe Port Industrial Development Corporation (Lipid), l’entreprise coréenne chargé de construire ce port, plus précisément le quai multifonctions d’Isongo. Côté Cameroun, il y a avait quatre signataires : Robert Nkili, ministre des Transports ; Jacqueline Koung à Bessiké, ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières ; Emmanuel Nganou Djoumessi, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire ; et Alamine Ousmane Mey, ministre des Finances. Pour les Coréens, ce sont Sang Ki-Yi, président, et Jeawon Lee, directeur général de la Lipid, qui ont signé, sous le regard de Cho June Hyuck, ambassadeur de la Corée au Cameroun. Ce projet sera réalisé grâce à un partenariat public-privé, sous le mode Build, Operate and Transfer (BOT) pour une enveloppe de 220 millions de dollars, soit environ 100 milliards de F. 

Selon Robert Nkili, les travaux sont déjà en cours. « Ce n’est pas seulement lorsque les ouvriers se lancent qu’un chantier commence. Les études sont actuellement en train d’être finalisées », a-t-il précisé. Et d’ajouter que c’est un projet qui est adossé sur un potentiel cimentier parce que dans sa première phase, qui sera achevée en cinq ans, le port de Limbe va permettre de recevoir les ingrédients qui rentrent dans la fabrication du ciment. « Plus tard, même les cimenteries existantes ou déjà en chantier pourront utiliser ce port », a-t-il lancé. Il pense que Limbe pourrait également avoir d’autres spécialités comme l’exportation de fruits cultivés dans le Littoral et le Sud-Ouest.

© Jocelyne NDOUYOU-MOULIOM | Cameroon Tribune

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami