Illustration

Cameroun: Les rafles reviennent à Yaoundé

News Actualité  Yaoundé, Centre, Cameroun
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

La zone Oyom-Abang/Nkolbissong a été quadrillée en fin de semaine dernière par les éléments du commissariat central N°2. 

Vendredi dernier, une partie des populations de Yaoundé VII s’est levée encerclée par les forces de l’Ordre. Les quartiers Oyom-Abang et Nkolbisson étaient visiblement ciblés. Au Commissariat du 11e arrondissement (sis à la Cité verte) où une partie des effectifs a été mobilisée, l’agent en faction explique que c’est une opération policière de maintien de l’ordre initiée à la demande de la population. Elle a permis l’interpellation des personnes suspectes dont la plupart n’étaient pas identifiées au moment de l’interpellation. Celles-ci ont été conduites manu militari dans les commissariats du ressort du commissariat central N°2 qui a commandé l’assaut. Ici, des sources crédibles et proches du dossier affirment que la rafle de fin de semaine dernière dans la commune de Yaoundé VII se justifie par le souci de sécuriser les personnes et les biens à l’approche des fêtes de fin d’année. L’assaut a duré six heures de temps: de 2h à 8h du matin. 

Mais notre source confirme la présence de quelques suspects dans les locaux des commissariats impliqués dans l’opération, même si plusieurs autres ont été libérés quand la police a apprécié leurs cas et leur a accordé le bénéfice du doute. Notre informateur précise aussi que le climat social, entaché de crimes divers, oblige la police à utiliser ponctuellement cette technique de maintien de l’ordre qui, avant tout, a un but dissuasif. Elle est commandée, a-t-on appris, par la hiérarchie policière. Les assauts sont imprévisibles et s’imposeront encore dès que nécessaires, a prévenu notre informateur.

© Jeanine FANKAM | Cameroon Tribune

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami