Illustration

CEMAC - Intégration sous-régionale: La Guinée Equatoriale freine des quatre fers

News Actualité  Afrique centrale
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Sauf extraordinaire, la Guinée Equatoriale n'ouvrira pas ses portes aux ressortissants des autres Etats membres de la Communauté des Etats de l'Afrique centrale (Cemac) tel que prévu pour le 1er janvier 2014.


 

Le pays dirigé par Obiang Nguema s'est prononcé sur la question au terme d'un conseil des ministres extraordinaire de la Cemac qui s'est tenu à Malabo le 9 novembre 2013. Une position qui met à mal les projections faites par les autres Etats membres de la Cemac. 

Le gouvernement équato-guinéen évoque des raisons de protectionnisme pour justifier sa position. Selon une source gouvernementale citée par le site d'information Gaboneco.com, la Guinée équatoriale craint une immigration massive des ressortissants des autres Etats membres de la sous-région sur son sol. Les termes de la communication du bureau d'informations de gouvernement équato-guinéen précisent que la volte-face de la Guinée équatoriale est dictée par les préoccupations des populations de la Guinée équatoriale qui s'opposent aux engagements pris quelque temps plus tôt par le gouvernement. 

Le refus de la Guinée Equatoriale de mettre en pratique les accords régionaux sur la libre circulation des personnes et des biens fait suite à une série d'expulsions initiée par les autorités de ce pays au cours des dix derniers mois. Une période au cours de laquelle près d'une centaine de camerounais ont été reconduits à la frontière entre les deux pays.

© J.O.N | Le Messager

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami