Illustration

Projets éducatifs et TIC en Afrique : les conditions du succès

News Actualité  Afrique
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami
Annonce Google

Les initiatives visant l’introduction des TIC dans les programmes éducatifs en Afrique sont légions. Cependant, bien qu'elles suscitent de plus en plus l’intérêt des professionnels du monde l’éducation, la méconnaissance du réel potentiel de l’usage des TIC dans les projets éducatifs, tant au niveau des instances de décisions que des enseignants, est frappante. 

Politiques, enseignants, entrepreneurs,  malgré leur implication dans les projets pédagogiques basés sur l’usage des TIC, sont nombreux à ne pas maitriser les réels défis inhérents à la mise en place de pareilles initiatives. La duplication des projets aux résultats plus que moyens illustre le manque de concertation des acteurs impliqués dans ces initiatives, et reflète dans un certaine mesure l’absence de règlementation et de politiques nationales dans ce domaine. Des éléments qui à terme, portent un coup à la crédibilté de tels projets.

Conscient de cet état de faits Tim Unwin, actuel secrétaire général de la Commonwealth Télécommunications Organization (CTO) et spécialiste de l’usage des TIC dans le domaine de l’étude, explique dans un article paru sur son blog quelles seraient d’après lui, les conditions de réussite de l'introduction du matériel informatique dans les programmes des écoles des pays du Sud.

Se basant sur sa longue expérience dans le domaine, il propose une liste de dix principes qu’il estime essentiels pour le succès de tout projet éducatif basé sur l’usage des TIC dans les salles de classes notamment :

1. Mettre l’éducation ou l’apprentissage proprement dit (et non pas la technologie) au cœur du projet éducatif ;

2.  Impliquer davantage les enseignants dans l’implémentation de ces projets ;

3. La soutenabilité de telles initiatives doit être pensée au moment de leur élaboration ;

4. S’assurer de la disponibilité des infrastructures adéquates pour leur mise en place ;

5. S’assurer de la disponibilité des contenus appropriés pour l’apprentissage ;

6. S’assurer que tous les apprenants auront un accès équitable à ces ressources ;

7. Concevoir des mécanismes de suivi-évaluation fiables en tout début de chaque projet

8. La maintenance adéquate des équipements requis doit être envisagée et la mise en place de partenariats et autres systèmes de réseautage doivent être établis ;

9. Utiliser ces équipements dans les écoles le plus souvent possible ;

10. Penser de manière créative en fonction des réalités de votre contexte.

Des principes certes, mais dont l’application reste encore assez problématique dans certains contextes. Le rôle prépondérant que jouent les entrepreneurs et les entreprises dans la réalisation de ces projets, en dépit du fait qu’ils ne soient pas des professionnels du monde de l’éducation, est sujet à débat. De même, le manque de formation et les compétences TIC limités des enseignants et leur constante mise à l’écart dans les processus d’élaboration de tels projets et bien d’autres raisons encore demeurent un frein à leur succès.

Il serait hautement souhaitable que tous les projets d'introduction des TIC en éducation en Afrique soient soumis à des critères qualités inspirés de la liste de recommandations élaborée par Tim Unwin.

Réagissez à cette actualité...
Faites nous part de votre réaction en laissant un commentaire.
Je donne mon avis
Partager sur Facebook   Google+   Twitter   Envoyer à un ami